Les émissions

Revenir à la liste des émissions >>
logo image

Visite chez Jung à Bollingen

Invité : Yury LI TOROPTSOV

2023/07-Juillet

Le propos

Jung a construit, par strates successives, son ermitage de travail qui, au fil du temps, a pris l’apparence d’un petit château-fort. De sa maison de Küssnacht, il pouvait se rendre à Bollingen en bateau par une courte course le long des berges du lac de Zürich.

Yury Li Toroptsov, Coach professionnel et photographe, nous fera visiter ce lieu secret et mystérieux.

Des phrases clés

L’INSTITUT JUNG DE ZURICH : « Il a été créé en 1948. Il forme des analystes jungiens. C’est un lieu de réflexion, d’exploration et de développement de soi ; et aussi, de manière plus large, un lieu qui ouvre la psychologie analytique aux curieux … Pour s’inscrire à la formation de l’Institut, il faut avoir un projet donc j’ai hésité avant de postuler … Dans le code de déontologie de l’Institut cette phrase : « En tant qu’institut des profondeurs, l’Institut Jung de Zürich s’intéresse au dialogue avec l’inconscient. » C’est écrit noir sur blanc : la question de la relation à l’inconscient est évoquée … Donc on peut avoir un projet personnel mais Que dit l’inconscient ? J’ai reçu ma réponse dans un rêve précédant mon inscription à l’Institut … Est-ce possible ? C’est ainsi que j’ai démarré mon périple, « périple » car c’est un processus long et parfois difficile. »

BOLLINGEN : « Un village situé à 40 km de Zürich. En 1919, c’était isolé, sauvage et boisé … La famille de Jung faisait des excursions en bateau à Bollingen ; c’est comme cela que Jung a découvert l’endroit … Jung a eu l’opportunité d’acheter le terrain en 1922 … L’accès principal se faisait par le lac … Notre voyage a été organisé par l’Institut Jung ; nous avons pris un mini-bus. La Tour de Jung n’est pas accessible au public, ce n’est pas un musée ; ce lieu appartient toujours à la famille de Jung … Nous étions une vingtaine d’étudiants … Il y avait à marcher pour arriver à la Tour qui se trouve au bord du lac … La Tour nous est apparue progressivement … La Tour est une véritable petite forteresse … Tout le monde a vu des images mais visiter ce lieu est un moment d’émotions. »

… « DEVANT LA PORTE, on est salué par un homme habillé en bleu, portant une casquette de marin et des lunettes à monture bleue ; Ce monsieur s’appelle Gaudenz Fischer, l’un des arrières petits-fils de Jung ; il sera notre hôte et nus guidera dans la maison du lac. »

LE LAC : « Cette partie du lac de Zürich s’appelle Obersee. Ce lac a une présence extraordinaire. Pour moi, il présente des caractéristiques archétypiques, ce lac pas un simple réservoir d’eau, on a l’impression qu’il sait quelque chose mais ne dit rien … Ce lac exerce un magnétisme incroyable et, avant d’entrer dans la Tour, on s’est tous précipités vers le lac pour le toucher et l’admirer … L’odeur naturelle du lac (nous étions en février) est familière pour moi (j’ai grandi dans une forêt avec des petits lacs) et cette odeur m’a rappelé la pêche-à-canne dans mon enfance … On retrouve cette quiétude chez Jung, à Bollingen. »

LA TOUR : « Par sa présence, elle ne perturbe pas trop l’équilibre naturel du lac (ni eau courante, ni électricité dans la Tour). Elle se trouve dans un espace liminal entre l’eau profonde et la terre ferme. Les éléments sont tous là : le bruit des vagues, le chuchotement des roseaux desséchés qui couvrent abondamment la rive du lac, une vue magnifique, au loin des montagnes enneigées, le soleil aveuglant et le ciel bleu sans fin … Elle a été réalisée sans plan prédéfini. Au début, ce fut une idée, une intuition, un sentiment. En quelque sorte, c’est la tour elle-même qui s’est réalisée. Tous ses agrandissements ont correspondu à des étapes de la vie de Jung ... Cinq étapes de construction : 1923, 1927, 1931, 1935, 1955. Les volumes sont petits et sombres, les murs sont épais. C’est sombre et c’est froid … Des coins de feu partout. On voit l’importance capitale du feu. Avec ce feu, on est projeté dans la nuit des temps, quand le feu était synonyme de la sécurité et de la protection contre les éléments. »

LA TOUR ET LE LIVRE ROUGE : « Certains voient des parallèles entre la construction de la tour de Bollingen et l’écriture du Livre Rouge. Dans le Livre Rouge, Jung parle d’esprit de ce temps (Zeitgeist) et d’esprit des profondeurs (Geist der Tiefe). L’un est actuel, l’autre est intemporel : deux forces opposées … A Bollingen, c’est l’esprit des profondeurs qui est à l’œuvre. Dans le Livre Rouge, il est incarné par Philémon … « La tour de Bollingen est un espace de synchronicités » dit l’architecte Daniel Baumann, arrière-petit-fils de Jung … Le Pr. Sonu Shamdassani propose de considérer Bollingen comme une imagination active en trois dimensions. »

VISITE EN DEUX GROUPES, germanophones et anglophones : « Il a fallu attendre 45 minutes (c’est la durée du temps analytique !) pour pouvoir franchir la porte de la Tour … et c’est intéressant de voir comment chacun a décidé de passer ce temps d’attente … on s’est dispersé … certains sont revenus vers le lac, les autres se sont posés sur le petit embarcadère, une collègue a retiré ses chaussures et est entrée dans l’eau froide du lac … c’était un moment très méditatif, personnel, tranquille, un moment de connexion avec le lieu, avec la nature et avec nous-même … il semblait que chacun de nous, venant des 4 coins du monde, avait une raison forte, personnelle, d’être là … »

BOLLINGEN, LIEU DE CREATIVITE : « Le caractère artisanal du lieu … Ici, la création et le jeu sont proches l’un de l’autre … Le bloc que Jung a sculpté en 1956 à la mémoire de sa femme, on ne peut pas ne pas le voir, une stèle remplie de textes, quelques images aussi … Bollingen est connu depuis l’Antiquité pour ses carrières de pierre … La pierre orpheline de Bollingen a été étudiée sur toutes les coutures et il y a une video de Jung présentant cette pierre. Ce sont des très beaux objets en soi, on y voit à quel point Jung était un artisan mais aussi un poète … La créativité est une faculté naturelle de la psyché, simplement, il faut créer les conditions pour être créatif … Pour Jung, Bollingen était le lieu de création parce que c’était un lieu naturel avec du silence autour de lui. »

L’INCARNATION : « Bollingen incarne le processus d’individuation de Jung lui-même et de sa psychologie analytique … Un lieu de maturation … En 1955-1956, il a gravé des noms de ses ancêtres sur 3 tables de pierre dans la loggia donnant sur le lac … Jung parle de karma impersonnel (les problèmes non traités, non résolus, laissés sans réponse) qui se transmet des parents aux enfants … Jung dit « On n’a pas fini avec le Moyen-Âge et l’Antiquité car on n’a pas répondu à leurs exigences » … La perte de relation avec le passé crée un tel malaise dans la civilisation et une fuite en avant vers le futur avec ses promesses chimériques. »

FEDERICO FELLINI a pu visiter la Tour de Bollingen en 1970 et en parle dans sa correspondance avec Georges SIMENON, lui aussi admirateur de Jung. »

JUNG : « Sans ma terre (de Bollingen), mon œuvre n’aurait pas pu voir le jour. »

Conseils de lecture

Le musée imaginaire de C.G. Jung par Christian GAILLARD - Editions Stock (épuisé)

Le site de Yury Li-Toroptsov https://www.toroptsov.com

The art of C.G. Jung Editions The foundation of the works of C.G. Jung

Ma vie, Souvenirs rêves et pensées par C.G. JUNG - Editions Folio

Mon analyse avec Jung par Sabi TAUBER - Editions La Fontaine de Pierre